Dimanche 19 août 2018-de BLANGY-LE-CHATEAU (27)  à BEUVRON-EN-AUGE (14)

Deux villages classés chacun parmi les ‘’plus beaux villages de France’’ au programme BPF de ce dimanche. En plus des petites routes du pays d’Auge qui nous ont enchantées par leur tranquillité d’abord les 2 villages visités méritent bien leur appellation. Une mention un peu plus particulière pour Blangy-le-Château dont le calme nous allait bien. Un café matinal dégusté sur la place, le sourire de la patronne en prime voilà qui nous donnait encore plus de cœur pour pédaler.  Beuvron-en-Auge n’était pas en reste mais l’afflux de touristes – un euphémisme – gâchait un peu le plaisir de se promener dans les lieux admirablement restaurés/préservés. Un problème récurrent pour les sites fortement renommés…qu’y faire ?

 

Lundi 20 août 2018 – CONCHES-EN-OUCHE (27)

Dernier BPF de l’Eure. Toujours des paysages de grande culture avec parfois une longue coulée où coule une rivière, ceci causant on s’en douterait facilement, une bonne descente et une aussi bonne montée. Ve fut le cas à AJOU où en prime, l’effondrement partiel de la route se traduisit par un long détour et un peu de hors-chemin. Pas toujours facile en tandem…

 

Nous avons trouvé CONCHES un peu triste. Magasins fermés – lundi ou vacances – beaucoup de commerces définitivement fermés, de maisons à vendre, une atmosphère un peu triste en plus. Et pour ne rien rattraper, pour la première fois depuis 10 ans, le traditionnel tampon sur nos cartes de route, sollicité auprès de la mairie nous fut refusé ! Initiative d’une employée d’accueil un peu bornée se réfugiant derrière une soi-disant décision du maire ? incroyable…

 

Mercredi 22 Août 2018 - THURY-HARCOURT (14)

Nous sommes en Suisse Normande. Dans la vallée de l’Orne. Si les montagnes sont beaucoup moins imposantes que dans les Alpes, l’ambiance de la vallée est tout à fait différente de ce que nous avons traversé jusqu’à maintenant en Normandie. D’ailleurs, pour la première fois depuis un mois nous avons franchi un col, certes très modeste avec ses 162 mètres – le Col de St Martin – mais un col quand même, panneauté et reconnu par la confrérie des 100 cols ! En fait de parcours, hormis le plaisir d’aller grimper CE col, nous nous sommes surtout promenés sur la voie verte, splendide, qui rejoint pendant 52 km Ouistreham à Clécy. Vraiment, vraiment plate, cette piste qui suit une ancienne voie de chemin de fer serpente en même temps que l’Orne dans une vallée préservée. Un grand plaisir.

 

Vendredi 24 Août  2018 – MORTAIN  (50)

Toujours un paysage de bocages et des haies si denses qu’elles ne cachent fréquemment tout point de vue, même lorsqu’elles se situent en haut d’une côte… Lesquelles ne manquent d’ailleurs nullement. Les effets des destructions lors de la dernière guerre sont visibles par défaut car les maisons anciennes sont de plus en plus rares pour faire place  des constructions contemporaines des années 50, et souvent des toutes dernières décennies.

 

L’arrivée matinale, avant l’ouverture de l’office de tourisme nous permettra de profiter d’un second petit-déjeuner tout en réfléchissant  à la meilleure route pour sortir de la ville en voyant à l’horizon la méchante côte qui nous attend. Sans autre perspective nous nous lancerons dans la montée mais  à si petite vitesse que l’équilibre, sans être compromis n’en sera pas moins instable.

 

Samedi 25 Août 2018  - de BALLEROY (14) à CONDE-SUR-VIRE (50)

Deux images d’une époque différente mais combien emblématiques. Un château du XVII  racheté par un milliardaire américain, Malcom Forbes pour, dans la région, y faire voler des montgolfières dont il était fana et par ailleurs un immense complexe laitier, pourvoyeur d’emplois dans la région, qui de déboires en mauvaise gestion a frôlé la disparition.

 

Lundi 27 Août 2018 – St SAUVEUR LE VICOMTE(50)

Longue balade dans les marais du parc naturel régional mais surtout dans la région où se sont déroulés les premiers combats lors du débarquement du 6 juin 1944. C'est précisément ici qu'ont été parachutés les premiers éléments de l'armée américaine chargés de préparer le terrain pour les troupes en court de débarquement sur les plages normandes.

Passage à Ste Mère l'église, ville chargées d'histoire avec son symbole connu dans le monde entier, le parachutiste américain suspendu au clocher de l'église.

Mardi 28 Août 2018 – AUDERVILLE (50)

Extrême pointe Ouest du Cotentin, Auderville et ses hameaux portuaires est un enchantement.  Et pourtant nous ne sommes qu'à 8 kilomètres du centre de retraitement des combustibles nucléaires de la Hague, immense complexe qui lors de notre passage le matin, drainait sur une route à 4 voies des centaines (des milliers?..) de personnes qui y travaillent. Mais une fois passé le complexe, le calme le plus complet y règne. Nous avons même rencontré, et demeuré quelques temps avec eux, des scientifiques qui à la jumelle, comptaient les dauphins et les Fous de Bassan en phase de migration.

Grâce à eux nous avons nous également pu apercevoir quelques dauphins jouant dans les vagues.

Mercredi 29 Août 2018 – St VAAST LA HOUGUE (50)

Plutôt que de vous raconter St Vaast la Hougue, joli port que le tourisme de masse n’a pas encore frelaté nous avons choisi de parcourir la côte jusqu’à l’extrême pointe du Cotentin.

 

Ciel bleu, petit vent et mer immense (de beauté), un rêve éveillé. Pas besoin de beaucoup de kilomètres à vélo pour sentir le petit frisson de bonheur vous gagner. Le passage par Barfleur en fut la première étape et l’arrivée au phare de Gatteville, l’un des plus hauts d’Europe, en fut la seconde.

 

Les photos vous en diront beaucoup plus. Le plaisir qui se lit sur notre visage ne nous démentira pas.

 

Petit détail qui a son importance : en rentrant de cette balade nous avons dégusté des huitres (accompagnées de muscadet) chez un producteur local. En tout une journée merveilleuse.

 

Samedi 1 Septembre 2019 – de Bagnoles-de-L’orne à Lassay-les-Châteaux

De Bagnoles-de-L’orne point de départ de la randonnée du jour peu de choses originales à en dire. Ville d’eau du début 20èmme siècle il en demeure surtout les immenses hôtels construits à l’époque et le côté lieu de loisirs pour les curistes (à l’époque bien nantis…) L’intérêt « lieu touristique à visiter » n’apparait pas évident.

 

Belle randonnée par de toutes petites routes pour atteindre Lassay-les-Châteaux. Jolie bourgade ou seul un château du XVème, admirablement conservé s’offre à la vue du visiteur, vue d visiteur seulement car pas ouvert le jour de notre passage, comme l’était également l’office du tourisme.

 

Dimanche 2 Septembre 2018 – de St Léonard-des-bois (72) à Pré-en-Pail (53)

St Léonard-des-bois vaut surtout par son environnement vert. Situé dans les Alpes Mancelles , c’est à un véritable changement de décor qu’on accède lorsqu’on arrive à St Léonard. Vallée encaissée, ruisseau d’eau vive, falaises granitiques le tout donne une image de taille réduite de paysage des alpes que nous connaissons bien. Pa      s de monument historique remarquable au village mais quand même un boulanger champion du « petit pain aux raisons » qui nous ravira à la terrasse du café dont la tenancière, sans même nous le demander nous offrit le tampon, habituée qu’elle devait être à ce que les randonneurs cyclistes le lui demandent. Bon accueil garantit !

 

Fin de balade à Pré-en-Pail où nous retrouvons les difficultés de terrain avec des successions de côtes, courtes mais raides qui userons l’équipage. Et pas beaucoup de compensations à Pré-en-Pail lui-même qui donne une image de village en mauvais état : magasins définitivement fermés, pas de boulangerie ouvertes, bourg sale, circulation anarchique etc… tout pour y être mal. Seule la fleuriste nous consolera en nous accordant notre tampon et en nous souhaitant bonne suite pour notre voyage. Question : pourquoi faire de ce bourg un site touristique à visiter ?

 

Lundi 3 Septembre 2018 - PUTANGES (61)

Randonnée commencée (et poursuivie une bonne partie de la matinée) sous le brouillard. Difficile dans ces conditions de jouer de l’appareil photo. On a bien imaginé les vastes champs de culture, les longues montées pour finir, le soleil revenu par une successions de « up-and-down » qui nous ont fait apprécier d’arriver enfin à Putanges. Là, désillusions pour le tampon : marie et Office du tourisme fermés. Boulangerie et épicerie également. Heureusement la pharmacie était là pour nous dépanner. Mais pas le restaurant auquel nous avions décidé de prendre un plat du jour car une demi-heure après nous être assis à table nous n’étions pas encore servis. D’où annulations de la commande avec les remarques acerbes de la patronne et départ avec quelques rares gâteaux secs dans le ventre. Putanges n’encombrera pas nos souvenirs…

Jeudi 6 septembre 2018 – de CARROUGES (61) à MORTREE (61)

Les pluies des dernières 48 heures nous ont permis une bonne récupération et malgré une météo encore maussade nous continuons de visiter le département de l’Orne. Départ de Carrouges où nous décidons de commencer par la visite du château. Carrouges se trouve en hauteur et le château dans le fond de la vallée. Une randonnée cycliste qui commencera par une descente sur la route et une remontée (longue et pentue) à pieds sur une piste d’accès jolie mais impraticable pour les vélos. La randonnée se continuera d’abord par un circuit entre champs et prés et l’accès à Mortrée se gagnera par une longue et belle départementale peu empruntée. La ville de Mortrée elle-même offre peu d’intérêt hormis le Château d’O dont le style chargé, style pré-renaissance d’après les spécialistes vaut vraiment la visite

 

Vendredi 7 septembre 2018 – de JUBLAINS (53) à Ste SUZANNE

Jublains , site romain dont malheureusement il ne demeure que des ruines interprétables par des spécialistes archéologues, hormis les Thermes romains qui au fil des siècles ont été transformés en église. Temple romain et forteresse sont réduits à quelques tas de pierres mais l’effort d’information est réel et surtout pédagogique car de nombreux panneaux explicatifs donnent des renseignements sur ce qu’étaient les bâtiments, le tout agrémenté de reconstitutions graphiques, elles-mêmes fort documentées.

 

Fin de la randonnée à Sainte Suzanne, classé plus beau village de France. Cette cité mérite bien son classement car l’ensemble du village médiéval est très bien mis en valeur, avec beaucoup d’informations sur les lieux, les maisons, l’histoire etc…Et surtout le village est interdit à tout circulation motorisée ainsi qu’à tout stationnement ce qui permet d’avoir des vues de toute beauté sur ce patrimoine exceptionnel.

 

Samedi 8 septembre 2018 – ERNEE  (53)

Ville située sur la N12, avec tout ce que cela comporte de nuisance. Heureusement l’accès depuis Mayenne peut se faire par de petites routes tranquilles au profil très doux.

 

Peu de choses remarquables dans Ernée à part l’église et quelques maisons anciennes enfermées dans des façades commerciales assez hideuses.

 

A signaler toutefois, sur la route d’accès à Ernée , la vallée d’Ambrières-les-vallées, site remarquable qui pourrait valablement remplacer Ernée. Mais ceci est une autre question…

 

Lundi 10 septembre 2018 – de Longny-au-Perche (61) à Soligny-la-Trappe (61)

Etape assez longue qui a emprunté à l’aller une suite de petites routes pittoresques, très ‘’campagne’’ avec pour conséquence des courtes et sèches montées à répétition. Raison pour laquelle, d’un avis unanime, l’équipe -c’est-à-dire Joelle et Robert – a décidé de revenir au point de départ par la route la plus directe, une route à grande circulation…

 

Soligny-la-Trappe doit surtout sa renommée, ici touristique car sur le plan de l’intérêt religieux nous n’avons aucun avis, doit sa renommée donc à l’Abbaye éponyme qui à donné son nom aux Trappistes ainsi que pour avoir été à l’origine de la réforme connue sous le nom de « la règle de la stricte observance ».

 

Par contre de Soligny elle-même peu de choses à dire : village aux commerces fermés définitivement, ni café ni restaurant seule une boulangerie en réfection, donc fermée également, demeure au niveau de l’activité commerciale. Heureusement la mairie, ouverte ce jour-là, possédait un tampon…

 

Après le passage obligé par l’abbaye de la Trappe, retour par Tourouvre où nous espérions pouvoir nous restaurer, espoir vain et reporté à Longny-au-Perche où là également rien ni personne ne put nous accueillir. Bien triste journée malgré le soleil…

 

Mardi 11 septembre 2018 – NOGENT LE ROTROU (28)

Pour nous suivre.....

Vous êtes maintenant sur le site de Joëlle et Robert. Nous y tentons, par des compte-rendus et des photos  de vous faire partager notre passion pour le voyage en vélo, et plus précisément en tandem. Nous espérons que vous en retirerez beaucoup de plaisir et qui sait, vous y trouverez peut-être l’envie de faire comme nous.  Nous essayons de tenir ce site à jour mais comme nous sommes souvent sur les routes et les chemins il arrive régulièrement que la mise à jour soit en retard sur nos voyages. Allez, venez faire un bout de route avec nous…

Ci-dessous un bref aperçu des images  de voyages que vous retrouverez plus nombreuses en cliquant sur une page du menu.

La Bretagne

La Margeride

l' E6, La Loire à vélo

La Cerdagne

Les Monts d'Ardèche

La Nouvelle-Zélande

LES ANDES

MONGOLIE

Chez les CH'TIS  2015

Cathédrale d'Amiens
Cathédrale d'Amiens

2016 en vrac...

2017 Deux-Sèvres et Vendée

2017  Cantal et Corrèze