NORMANDIE  2018

Grande randonnée BPF au programme de  cet été 2018.

La Normandie au sens large est notre objectif puisque si le temps (durée et météo) le permet nous déborderons certainement sur les pays de la Loire, du centre et plus.

Pourquoi un tel objectif ? Tout simplement parce que le temps presse. Notre compteur de BPF affiche à ce jour plus de 350 d'entre eux et 180 restent à visiter. Et là intervient notre âge qui tend à devenir canonique...et si nous voulons arriver au bout de ce projet qui nous tient particulièrement à cœur il nous faut absolument accélérer notre quête. Et accélérer veut dire maintenant y passer un peu/beaucoup plus de temps. Alors en route...

 

Merci à tous ceux qui nous suivrons et nous encouragerons....

Samedi 28 Juillet 2018-  ANET  (27)

Arrivée en Normandie sous le soleil. Et première randonnée. Mais comme ANET est également site BPF il nous fallait un circuit que Robert a fabriqué tout ce qu’il y a de plus sympa, sans (presque) de côtes, car n’oublions pas que c’est notre première randonnée tandem de cette année 2018 et notre première sortie vélo depuis notre retour d’Espagne fin mai 2018 (après la chute de Robert en VTT qui l’a laissé sur le carreau pour 2 mois et demi…).

 

Circuit donc en prenant l’Eure (le ruisseau)  comme fil conducteur en nous lissant aller au fil des berges bien que ces dernières soient le plus souvent inaccessibles car traversant des propriétés privées.

 

Pas de soleil mais quand même  une chaleur caniculaire. Parait-il que cela est encore pire à Lyon. Ouf, vive la Normandie.

Nous en avons profité pour traverser le Pont d'Arcole, mais oui celui de Napoléon, mais seulement du Napoléon d'Abel Gance car c'est sur ce pont que furent filmées, à l'époque, les scènes du Pont d'Arcole.

Nous avons remonté notre voyage dans le temps en passant à  Ivry-la-bataille lieu ou en 1590, pendant les guerres de religion Henri IV livra bataille aux troupes de la Ligue commandées par le Duc Charles de Mayenne. De là date la célèbre harangue de Henri IV qui pour rassembler ses troupes prononça qui restera dans l'histoire sous sa forme condensée : " ralliez vous à mon panache blanc ".

Randonnée terminée par une arrivée au Château de Diane de Poitiers, mignardise dont Henri II lui avait donné la jouissance.

 

Lundi 30  juillet 2018 - LYONS-LA-FORET  (27)

Les vallonnements de la région sont de vrais plaisirs pour les cyclos. Jamais de longues montées toujours ombragées pour terminer sur des plateaux, certes un peu nus, mais avec un très large point de vue. A cette date les moissons sont faites mais l’ensemble, ponctué du vert des forêts, reste très agréable à traverser…et puis les petites routes de la région sont vraiment faites pour les cyclos : pas de voitures ou si peu, pas du tout de camion, quelques engins agricoles et bonheur, un chevreuil qui nous course le long des champs pendant plusieurs centaines de mètres. Bon premier, il arrivera avant nous dans un champ de mais non encore coupé à cette époque ! bravo le chevreuil.

 

Mardi 31 juillet 2018 - LES ANDELYS (27)

LES ANDELYS et la route des falaises.

 

 

L’incroyable circulation dans Les Andelys avec ses files de camions transportant des granulats et graviers retirés de la Seine nous a fait craindre une route infernale le long des célèbres falaises qui bordent la Seine pendant près de 20 kilomètres. Et bien non, une fois croisé la route de  Vernon c'est le calme plat. Circulation réduite au minimum, voire inexistante à certains moments. Aussi nous en avons profité pour multiplier les arrêts et photographier les falaises et leurs formes érodées sous toutes les coutures. Et, lorsque cela fut possible, descendre au bord du fleuve ou un autochtone nous fit un peu l’histoire de la Seine et de son élargissement considérable au fil des années. C’est ainsi qu’au MUIDS, village dominant la seine de…10 mètres environ, existait, dans les années 1900 (!) une plage qui aujourd’hui est complètement submergée. Une exposition au Café de la poste en retrace l’histoire.

 

Mercredi 1er août 2018 - CHAUMONT-en-VEXIN (60)

Le hasard de la géographie et de la carte des BPF cumulés ont fait que 3 BPF du département de l’Oise, situés dans le Vexin, sont contigus de la Normandie. Aussi avons-nous inscrit à notre calendrier une balade vers Chaumont-en-Vexin. Paysages et routes sont copies conformes de ce que nous disons de notre parcours vers Lyons-la-Forêt. Seules y manquent les maisons normandes à colombages qui ont toutes disparues à part quelques unités mais de fabrication très contemporaine.

 

En ce qui concerne l’équipage nous notons cependant que la forme -si on peut dire- revient tout doucement et nous laisse augurer une montée en puissance, mais toutes relative, pour les semaines qui viennent. C’est ce que nous retenons en priorité de cette journée. Les kilométrages quotidiens s’allongent mais vraiment petit à petit ; nous gérons au mieux notre progression. (dit autrement, on ne va pas trop vite !!)

 

Jeudi 2 août 2018 -  GAILLEFONTAINE (76)

Incursion rapide au fin fond de la Seine-Maritime, c’est-à-dire bien loin de la mer… En guise grande bleue nous avons le droit à d’immenses champs de chaumes, de lin et de betteraves. Nous sommes bien dans un des greniers de la France et la surface des parcelles ne cesse d’attirer notre attention : 1 kilomètre sur 400 mètres, ça donne combien d’hectares ? après une longue séquence de réflexion roulante – on est sur le tandem ne l’oublions pas – on se met d’accord sur 40 hectares… de quoi nourrir un village entier au Burkina Fasso !

 

A par cela, une route assez monotone, vallonée et bien ensoleillée. Sila canicule est mins éprouvante de ce côté-ci de la France, il n’en reste pas moins que rouler avec 30° de température est assez éprouvant.

 

Déception à Gaillefontaine : Village en déclin avec des magasins...fermés, un château fermé, point d’autre endroit remarquable, aucun semblant d’animation.

 

Vendredi 3 août 2018 - VETHEUIL (95)

Aller jusqu’à Vétheuil nous permettait de faire (encore une fois) un stop à Giverny à la maison de Claude Monet car notre précédente visite s’était faite à une période où le jardin de Monet n’était plus en fleur.

 

Et cette fois-ci ce fut un feu d’artifice, une explosion de couleur, de toutes les couleurs. Avec les nymphéas en fleur excusez du peu !

 

La route jusqu’à Vétheuil n’a pas pour autant pâti de la comparaison. La Roche-Guyon nous a ébloui, le bord de Seine sous les frondaisons nous a fait frissonner de plaisir et le café/brioche sur la place du marché de Vétheuil a ajouté sa touche prandiale au bonheur de la journée.

 

Samedi 4 août 2018 – de ST GERMER DE FLY à SONGEONS

6h30…départ très matinal, canicule oblige. Les randonnées des jours précédents nous ont appris qu’après 14 heures il vaut mieux être à l’ombre qu’à bicyclette sur les routes.

 

Toujours en balade dans la France profonde, ses petites (très petites parfois) routes qui montent, descendent, serpentent et qui l’air de rien tirent sur les mollets.

 

Première étape SONGEONS dans l’Oise picarde ou Picardie verte si l’on en croit les panneaux d’entrée de ville. Pas grand monde à l’heure où nous arrivons.  Commerces fermés le dimanche, commerces définitivement fermés. Un commerçant quand même qui a installé son étal sous la halle et qui taille une bavette avec une autre commerçante, locale celle-là. Avec un grand sourire elle nous offrira de tamponner notre carte de route. Ouf ! nous nous demandions si nous en trouverions un car le dimanche Mairie, autres services publics, banque et autres services sont fermés et à cette heure matinale l’Office du tourisme – quand il y en a un – n’est pas encore ouvert.

 

Deuxième étape à ST GERMER DE FLY, plus animé avec commerces, cafés, PMU ouverts et qui nous surprendra avec sa grande église du IXème siècle à laquelle est accolée une abbatiale du XIIème, le tout formant un ensemble gigantesque dont la rénovation vient de débuter. ST GERMER DE FLY affirme son caractère médiéval à travers des bâtiments et maisons particulières anciens, restaurés avec beaucoup de soin.

 

Mardi 7 août 2018  - SAINT  VALERY-EN-CAUX  (76)

Randonnée dans le pays de CAUX au départ de CANET-BARVILLE avec pour objectif ST VALERY-EN-CAUX et ses falaises. Et première montée avec le tandem au côté car la toute première pente du matin n’était vraiment pas dans nos cordes. D’avoir voulu prendre la route la plus directe vous raccourci le trajet mais en augmente sensiblement la déclivité. A retenir !

 

Longue promenade dans les champs de lin qui attend le rouissage naturel (humidité et soleil, puis prolifération des enzymes naturels qui détruiront la paille entourant les fibres) avant d’être ramassé et donner le lin  dont la culture est  devenue une spécialité  de la région reconnue mondialement.

 

Port de pêche et station balnéaire , Saint Valéry-en-Caux Tire son nom du moine fondateur de  l'église Saint-Valéry. Datant du XVIe siècle elle est classée aux Monuments Historiques. La chapelle Notre-Dame du Bon Port vaut quant à elle le détour pour les magnifiques vitraux qu'elle abrite. Le grès de son soubassement provient de l'ancienne chapelle Saint-Léger.

 

Après une bonne remontée sur le plateau et un passage près du site de l’usine nucléaire de Paluel la fin de la randonnée se terminera par une descente ombragée le long de la Durdent, fleuve côtier de 24 kilomètres de long!

 

 

 

Mercredi 8 août 2018 – ARQUES LA BATAILLE

De fait ce sera une randonnée entre les vallées de la Varenne et de la Bethune , de Dieppe  à St Vaast, le tout en passant par Arques la Bataille, 2 fois d’ailleurs car nos heures de passage dans ce lieu de BPF ne nous permettant pas de solliciter le tampon municipal pendant les heures d’ouverture de la mairie…

 

Cependant si nous avons pu photographier -de loin- le château d’Arques la Bataille, célèbre pour la bataille qu’y a livré Henri IV contre les troupes de la Ligue, nous ne nous  sommes pas rendus sur place car la montée en tandem nous semblait au-dessus de nos possibilités du moment. Le tout a été remplacé par une visite de Dieppe et un plat de moules/frites pris sur le port comme il se doit.

 

Vendredi 10 août 2018 – ETRETAT

Un peu de vent, beaucoup de soleil, une mer qui roule juste ce qu’il faut et cela donne  un cadre magnifique pour découvrir Etretat sous son meilleur jour. Sans oublier le parcours étudié dans ses moindres détails pour limiter comme il se peut les montées répétées dans un pays qui se veut plat !

 

Les photos parlent d’elles même, pas trop besoin d’y ajouter des commentaires. Lorsque nous sommes repartis d’Etretat, après le coup de tampon sur nos cartes de route et un copieux brunch sucré pour la route qui nous attendait, arrivaient les touristes e longues files formés, ayant laissé leurs voitures bien loin de la ville : impressionnant. Quel succès pour Etretat…

 

Samedi 11 août 2018 –                                                CAUDEBEC-en-CAUX et JUMIEGES

Compte-tenu de leur proximité géographique nous avons opté pour une visite la même journée de ces deux sites BPF en empruntant autant que faire se peut les petites routes qui longent la Seine.

 

Caudebec-en-Caux s’éveillait à peine lors de notre premier passage reportant ainsi la quête du tampon à notre passage retour. Par ailleurs, Robert ayant oublié son casque un aller-retour de 3 kilomètres s’est avéré nécessaire pour pallier cet oubli.

 

Pas prévu au programme, le brouillard. Certes les photos devenaient originales, surtout celles de la Seine au pont de Brotonne, mais cela nous obligeait à prendre quelques mesures pour être vu des automobilistes. Heureusement, le soleil faisant son œuvre, la vue se découvrait rapidement.

 

Arrivée à Jumièges avec une vue extraordinaire sur les ruines de l’ancienne abbaye. Les mêmes questions reviennent toujours lorsqu’on se trouve face à de tels monuments : de quels moyens disposait l’église d’alors pour pouvoir édifier ces cathédrales, abbayes, églises ? quel était leur pouvoir sur la société de leur temps et pourquoi ont-elles disparues ? La révolution de 1789 y répond pour partie, mais pas entièrement.

 

Quoiqu’il en soit il nous faut constater la majesté des lieux et rester humbles devant ceux qui ont pu construire de tels ensembles. La foi peut-elle tout expliquer ?

 

Retour à Caudebec et visite de la ville. Eglise Notre-Dame assez particulière avec ses nombreux décors et frises de pierre, partiellement endommagée lors de la dernière guerre. La ville également a subi de forts dommages durant cette guerre car l’ensemble du centre-ville ne présente aucun bâtiment ancien

 

Mardi 14 août 2018 – ORBEC (14)

Archétype de l’architecture normande ancienne et traditionnelle, Orbec se cache bien au fond de son vallon. Après une longue route plate – ou presque – venant de Bernay, une descente abrupte nous amène sans coup férir au centre d’Orbec avec l’impression de revenir quelques siècles en arrière

 

Vieilles maisons à pan de bois, à colombages, en pierre, torchis se succèdent au long des quelques rues qui ont quelques difficultés à se tenir à la ligne droite. Plutôt que le vélo nous préférons la marche pour visiter la ville. Le côté médiéval n’est pas pour nous déplaire et la curiosité nous pousse parfois à jeter un œil derrière les portes cochères pour en savoir plus sur cette ville. Dommage qu’aucun plan communal ne semble avoir incité les commerces à préserver un tant soit peu le caractère unique du côté ancien de la ville. Les vitrines des rez-de-chaussée donnent une (mauvaise)idée de ce que l’on fait de plus laid en matière de devantures commerciales.

 

Si la descente abrupte nous a projeté au centre de la ville, une montée tout aussi abrupte nous permettra cette fois-ci de goûter tout le charme de Orbec.

 

Mercredi 15 août – HONFLEUR  (14)

Le meilleur moyen d’arriver à la mer reste encore de suivre une rivière puis éventuellement un fleuve qui en fin de course se jettera normalement dans ladite mer. C’est ce que nous avons fait en suivant la Morelle qui nous emmena à Honfleur après moult détours.

 

Mais le 15 août à Honfleur le touriste est roi et en nombre incalculable… On ne roule plus à tandem à Honfleur à ce moment-là : on marche ! Quant à prendre des photos acceptables, c’est-à-dire sans un agglutinement de gens autour du lieu ou du monument visé, cela relève de l’impossibilité.

 

Les quais sont un seul et même alignement de restaurant dont on ne distingue pas vraiment ce qui les différencie ; les rues des quartiers anciens sont envahies de commerce dont nombre proposent aux chalands des objets, babioles qui n’ont absolument rien à voir avec la ville ou même la région sans compter les enseignes franchisées que l’on retrouve dans les centres commerciaux de la France entière.

 

La ville serait magnifique – elle l’est intrinsèquement d’ailleurs – sans les dégâts causés par l’invasion touristique et les méfaits qui les accompagnent. Déception d’autant plus vive que Robert a connu Honfleur il y a quelques dizaines d’années et qu’il ne retrouve plus là les images qui à chaque fois l’avait enchanté. Boudin lui-même, le peintre local qui a son musée à Honfleur s’y reconnaitrai-il ? Pas certain.

 

jeudi 16 août 2018 - Descente de la RISLE

de BRIONNE (27) à BEAUMONT-LE-ROGER (27)

Vendredi 17 août 2018 – BERNAY (27)

Pas de vélo aujourd’hui mais visite de Bernay, ville d’une dizaine de milliers d’habitants et jolie sous-préfecture de l’Eure. Promenade dans les rues ombragées de la ville, émerveillement devant les maisons normandes dont certaines en superbe état et visite du patrimoine ancien qui a fait l’objet d’importants travaux de sauvegarde.

 

Samedi 18 août 2018 –  de VERNEUIL-SUR-AVRE  (27)

à  LA FERTE VIDAME  (28)

Deux sites au programme de ce jour, cités avec beaucoup d’histoire avant la révolution et aujourd’hui touchées par le déclin démographique.

 

Voyage en vélo  très calme dans une nature très apaisée où progressivement l’élevage prend le pas sur les grandes cultures.

 

Pour nous suivre.....

Vous êtes maintenant sur le site de Joëlle et Robert. Nous y tentons, par des compte-rendus et des photos  de vous faire partager notre passion pour le voyage en vélo, et plus précisément en tandem. Nous espérons que vous en retirerez beaucoup de plaisir et qui sait, vous y trouverez peut-être l’envie de faire comme nous.  Nous essayons de tenir ce site à jour mais comme nous sommes souvent sur les routes et les chemins il arrive régulièrement que la mise à jour soit en retard sur nos voyages. Allez, venez faire un bout de route avec nous…

Ci-dessous un bref aperçu des images  de voyages que vous retrouverez plus nombreuses en cliquant sur une page du menu.

La Bretagne

La Margeride

l' E6, La Loire à vélo

La Cerdagne

Les Monts d'Ardèche

La Nouvelle-Zélande

LES ANDES

MONGOLIE

Chez les CH'TIS  2015

Cathédrale d'Amiens
Cathédrale d'Amiens

2016 en vrac...

2017 Deux-Sèvres et Vendée

2017  Cantal et Corrèze