GRAND EST 2019  - toujours des BPF

et pourtant la saison a mal commencé...puisque Robert a dû se faire poser une seconde prothèse totale du genou et  cette fois-ci au genou gauche. Conséquences multiples puisque l'opération s'est déroulée le 26 février 2019 reportant de plusieurs mois la date de départ de  randonnée 2019.

Et surtout après l'arrêt du vélo en septembre 2018 - chute et arthrose du genou rendant la pratique de la bicyclette impossible pas de reprise de l'entraînement avant le 14 juillet 2019. Bref, un départ pour une reprise sans entraînement. Pas difficile d'en imaginer les conséquences.

et les BPF  que deviennent-ils dans tous ça ?

Et bien le projet de cette année  , qui sera fortement tronqué à cause de ce qui est expliqué précédemment, a pour objectif la visite d'une quarantaine de sites du Grand Est entre le 20 juillet et le 15 septembre.

 

Alors si vous voulez nous suivre et savoir où nous en sommes et bien cliquez sur

GRAND EST 2019 dans le menu.

où vous nous retrouverez au fil de nos pérégrinations

 

Joelle et Robert

18 juillet 2019- LA PIERRE PERCEE (54)

Situé dans les Vosges au Nord-Est de Saint-DIE le Village de la Pierre Percée à donné son nom au Lac éponyme qui le jouxte.

 

L’approche en est relativement aisée en tandem, tout au moins entre Raon-L’étape et le pied de la montée au Lac. La suite est une histoire de patience sur une montée soutenue à 10% qui nous restera particulièrement en mémoire puisque c’est notre première vraie côte depuis 11 mois et presque notre première sortie en tandem. Dur, dur mais nous y sommes arrivés à ce village peut remarquable en dehors d’une tour en ruine et inaccessible en vélo ainsi que 3 restaurants marquant sans ambiguïté qu’il s’agit là d’un lieu touristique ! Certes, le lac lui-même vaut le déplacement, d’autant qu’en basses eaux certainement à cause du climat on lui voit ses rives décharnées. Assez impressionnant… !

 

22 juillet 2019- VESOUL (70) et LUXEUIL (70)

En pleine canicule nous décidons de partir à la conquête  de ces 2 villes (en agrémentant le tout d’une montée de col à l’heure du midi… !) de coucher à LUXEUIL afin , le lendemain de passer par les 2 BPF de BLONDEFONTAINE et de MONTIGNY-LES-CHARLIEU, toujours sous la canicule.

 

Arrivée à VESOUL le 22 au matin par des petites routes très agréables et visite de la ville avec passage devant les principaux monuments remarquables. Les animations commerciales et autres donnent une atmosphère de gaité à la ville bien qu’en ce lundi matin il est encore relativement tôt pour en ressentir les manifestations.

 

Départ pour LUXEUIL avec comme il est dit plus haut bifurcation par une route (très) secondaire et grimpée dans une chaleur étouffante qui ne nous prédit rien de bon pour la suite du programme. Bonne réflexion car, bien que la route n’offrira pas de difficultés majeures hormis la chaleur, c’est après le pointage de notre carte de route à la mairie que nous retrouverons nos esprits devant une boisson bien fraîche.

 

Restera à trouver notre gîte et un bon restaurant pour avoir le repos et le courage d’affronter les deux autres BPF le lendemain

 

23 juillet 2019 -  BLONDEFONTAINE (70) et MONTIGNY-LES-CHARLIEU (70)

Un florilège de montées et de descente entre les champs récemment ou en cours de moisson, le plus souvent sans ombres et une température qui dépassera les 40 degrés.

 

Bien difficile de sortir des dithyrambes devant un paysage aussi terne. Disons qu’avec la température on se dit que plus vite on en aura terminé, mieux ce sera… BLONDEFONTAINE possède maintenant un nouveau commerce ce qui nous fournira l’occasion de récupérer les tampons tant désirés. En revanche à MONTIGNY-LES-CHARLIEU pas de commerce, pas de service public sauf la Mairie ouverte le mercredi à 18 heures ( ! ) pas d’artisan ou ancien commerçant ayant gardé un TAMPON, RIEN. Nous devrons nous contenter de la photo du panneau d’entrée du village. Vu les circonstances climatiques nous renoncerons par ailleurs à rendre visite aux ruines de l’abbaye cistercienne, nous nous concentrerons sur la route de rentrée. Malgré les quantités de liquide ingérées pendant ces deux jours, c’est passablement déshydratés que nous retournerons à CORCIEUX et prendrons sagement la décision d’attendre la fin de l’épisode caniculaire pour reprendre la chasse aux BPF.

 

Lundi29 juillet 2019 -  MONTFAUCON-EN-ARGONNE (55)

Nous sommes depuis hier 28 juillet revenus en Argonne où nous étions déjà passés lors de notre périple dans le Nord. Nous retrouvons ces paysages de champs de céréales, mais cette fois-ci déjà moissonnés car nous sommes maintenant fin juillet.

 

Les quatre jours qui viennent feront partie de ce qu’on appelle aujourd’hui « un parcours mémoriel » car les circuits choisis se trouvent dans ce qui fut un des principaux champs de bataille de la guerre de 1914-1918, la bataille de Verdun. Nous serons d’ailleurs toujours très près de Verdun.

 

Premier champ de bataille : Montfaucon-en-Argonne où périrent entre autres de nombreux américains. Un mémorial assez impressionnant leur est consacré, mémorial dont l’accès par la route et en vélo nécessite d’abord une sérieuse grimpette.

 

 Coup de tampon sur nos cartes de route dans l’unique commerce du village : la boulangerie dont la patronne, rien qu’à nous voir avec nos casques sur la tête avait déjà sorti le tampon tant désiré. Merci à elle et à son grand et franc sourire.

 

Mardi 30 juillet 2019 -  AVIOTH (55)

Proche de la frontière Luxembourgeoise Avioth est surtout remarquable par son abbaye d’influence gothique.  Un monument remarquable est situé face à l’abbaye « La Recevresse » qui est un monument unique au monde et sa reproduction, grandeur nature, se trouve au Musée des monuments français à Paris. Ce chef d’œuvre du gothique flamboyant a vraisemblablement été construit à l’endroit de la découverte de la statue miraculeuse de la vierge « sur son buisson d’épines ». On appela cette statue : la « Vierge Recevresse ». Avec le temps, le nom de « Recevresse » fut donné au monument.

 

La visite s’est terminée par une chasse matinale au tampon, seul un commerce (évidemment fermé le mardi…) aurait pu nous le fournir. Heureusement une employée de la mairie, celle-ci ouverte à 18 heures le mercredi, nous a entendu de sa fenêtre et a pu accéder à notre demande, hors service. Ele a eu droit évidemment à toute notre reconnaissance.

 

Jeudi 1 août 2019 - DOUAUMONT (55)

A partir de la vallée de la Meuse, en suivant la route des villages détruits durant la première guerre mondiale, nous sommes montés à Douaumont, village disparu mais lieu d’une effroyable boucherie humaine. 700.000 soldats y ont été tués ou blessés durant les 9 mois de bataille connue sous le nom global de « bataille de Verdun ».

 

Emprunt d’une énorme solennité, la visite de l’ossuaire, de l’immense cimetière et même du village disparu ne donne qu’une idée réduite de l’immense charnier qu’a dû être cette bataille. Les forêts que les documents présentés montrent complètement dévastées par les bombardements ont maintenant été replantées ou régénérées et cachent un peu l‘horreur des lieux de cette époque.

 

Pour comprendre la bataille de Verdun : https://fr.wikipedia.org/wiki/Bataille_de_Verdun

 

 

 

Vendredi 2 août 2019 - LONGUYON  (54)

Balade le long de la vallée de la Chiers. En fait balade à travers un monde disparu. Plus d’usines, plus de fonderies, plus de métallurgie. Même pas quelques vagues traces matérielles qui montreraient qu’un autre monde, un monde de travail aurait un jour existé dans cette région. Quelques villages aux nombreuses maisons à vendre dont on doute, vu la situation et l’état qu’elles trouveront un jour preneur. Et une ville, Longuyon, tout aussi triste malgré les efforts de fleurissement qui apparaissent désespérés devant les nombreuses vitrines de commerce à vendre. Les quelques monuments « historiques » disséminés aux alentours ne donnent malheureusement pas une image de région touristique… Ou alors l’image des drames humains qu’a cause la fin de l’époque industrielle de la région nous a fait rater ce qui valait la peine d’être admiré. Dommage !

 

Dimanche 4 août 2019 - TOUL  (54)

Nous empruntons l’itinéraire appelé « les boucles de la Moselle » pour nous rendre à Toul. Emballés par le parcours nous reviendrons par le même itinéraire pour nous en mettre à nouveau plein les yeux. Avec de nombreux arrêts pour photographier la faune qui profite des vastes espaces fluviaux. Longue visite de Toul endimanché, et arrêt conséquent devant et surtout dans la cathédrale, avec leçon d’histoire svp ! Et pourtant (mais sans raison) Toul, dans notre imaginaire devait être une ville sans grand intérêt, triste et froide. Comme quoi les idées préconçues sans raison peuvent être très dommageables. Nous demandons pardon à Toul…

 

Lundi 5 août 2019 - NANCY (54)

Poursuite de la balade le long des boucles de la Moselle, mais cette fois-ci avec un petit bout de Meurthe. Les pistes cyclables, qui existent pourtant, sont assez difficiles à emprunter car leur signalisation est largement déficiente. Un peu comme si, pour emprunter une autoroute on oubliait de poser des panneaux directionnels à l’entrée des péages. Cela nous a pris beaucoup de temps pour retrouver nos routes. Consolation quand même : la Meurthe est colonisée par de nombreux oiseaux et la moisson de photos y fut excellente.

Mais l’arrivée à Nancy fut à la hauteur de ce que nous espérions car directement nous avons atterris Place Stanislas. Un émerveillement. Et tout aussitôt nous avons décidé d’y revenir le lendemain, mais cette fois-ci sans le tandem car c’est vraiment trop difficile de visiter un tel monde de merveilles avec un tandem à la main…Retour donc à Liverdun où nous sommes hébergés pour une nouvelle visite demain mardi. Donc mardi pas de vélo !

 

 

Jeudi 7 août 2019 - MOUSSON (54)

Contigüe à Pont-à-Mousson, Mousson est une butte qui offre un panorama très large sur une bonne partie de la Lorraine. Encore faut-il y monter et notre état de cyclo-tandémiste convalescent nous a contraint d’effectuer les 100 derniers mètres à pieds…Mais tien de déshonorant quand même car nous étions dans la partie à 10% de dénivelé.

 

Si l’étendue de la vue est réelle, quoique banale, nous avons été déçus quand même d’une visite où il y a peu à voir à part quelques restes de pierres censés être un château ancien !! La proximité de Pont-à-Mousson aurait dû nous conduire prioritairement à une visite des anciennes aciéries plutôt qu’à un détour sans intérêt. Mais puisque nos cartes de voyage devaient être validées à Mousson… Au fait elles ne l’ont pas été car il n’y a aucun commerce à Mousson et la mairie n’est ouverte que le mardi de 17 à 19 heures…Seule une photo du panneau d’entrée du village attestera que nous sommes bien passés à Mousson.

 

Vendredi 8 août 2019 - DOMREMY LA PUCELLE (88)

Enfin nous allions voir Jeanne, du moins son berceau historique, le lieu d’où est partie la saga de notre héroïne nationale. Pour y parvenir et nous mettre dans l’ambiance rien de tel qu’un parcours par les minuscules routes qui serpentent dans les champs et traversent quelques villages de la France profonde. Las, une fois arrivés à destination, nous constatons avec un peu de dépt que la maison de notre égérie est devenue un musée avec galerie et magasin de vente de souvenirs, un peu comme le Louvre en modèle (très) réduit et l‘on a peine à s’imaginer que la pauvre petite bergère ait entamé sa carrière guerrière à partir de là.  Bref, à vouloir trop bien faire, on a réduit Jeanne à une image d’Epinal assez fade. Tourisme oblige !

 

Cependant, ce qui l’est moins (image d’Epinal s’entend) c’est la qualité du restaurant de Domrémy-la-Pucelle. A conseiller, même à des randonneurs à vélo (12 € le repas, tête de veau, entrée, dessert maison, ¼ de vin, café… ! un must de qualité) Le voyage valait donc le déplacement.

 

Dimanche 10 août 2019 - SAINT-MIHIEL (55)

Cette fois-ci c’est une partie de la Meuse que nous avons décidé de suivre car il semble qu’une piste cyclable peut nous emmener tranquillement jusqu’à destination sans avoir à subir la circulation routière. Vrai pour ce qui concerne la circulation mais faux pour ce qui est de suivre la rivière car la piste s’évade sur les hauteurs collinaires pour ne redescendre qu’à SAINTMIHIEL même, car évidemment la ville se trouve en fond d’une vallée qu’il va falloir remonter pour en sortir… bref un haut et bas qui nous permettra de cumuler les dénivelés (sans l’avoir choisi).

 

SAINT-MIHIEL le dimanche ne respire pas la joie. Commerces fermés – définitivement ou non – pas de marché pour égayer les rues, quelques bâtiments historiques poussivement mis en valeur etc.. Heureusement une pâtisserie aux gâteaux généreux nous laissera quand même un souvenir agréable et nous permettra de faire provision des spécialités locales , rochers et croquets aux amandes ! Miam…

 

Lundi 11 Août 2019 - VAUDEMONT (54)

VAUDEMONT, village perché qui nous vaudra notre seconde marche à pieds dans les derniers hectomètres, pente trop raide pour être franchie sur le tandem (où peut-être trop raide pour nos vieilles jambes ?). Et déception pour un village classé beau village de Lorraine – c’est la pancarte d’entrée de village qui le dit- alors que les rues et maisons donnent une impression de délabrement et de n’importe quoi, mais pas d’un aménagement touristique raisonné. Après avoir parcouru les rues du village espérant trouver ce qui justifie son classement nous devons nous rendre à l’évidence que seule sa situation ‘’ haut perché ‘’ doit lui valoir ce titre. Un seul commerce, un petit restaurant fermé le lundi, et une mairie ouverte le mardi matin ! donc pas de tampon sur nos cartes de route. Heureusement la route du retour nous offrira une descente d’une dizaine de kilomètres où nous pourrons battre notre record de vitesse de cette année soit 64,6 km/h. La coéquipière du pilote n’a fait aucun commentaire désobligeant… !

 

Pour nous suivre.....

Vous êtes maintenant sur le site de Joëlle et Robert. Nous y tentons, par des compte-rendus et des photos  de vous faire partager notre passion pour le voyage en vélo, et plus précisément en tandem. Nous espérons que vous en retirerez beaucoup de plaisir et qui sait, vous y trouverez peut-être l’envie de faire comme nous.  Nous essayons de tenir ce site à jour mais comme nous sommes souvent sur les routes et les chemins il arrive régulièrement que la mise à jour soit en retard sur nos voyages. Allez, venez faire un bout de route avec nous…

Ci-dessous un bref aperçu des images  de voyages que vous retrouverez plus nombreuses en cliquant sur une page du menu.

La Bretagne

La Margeride

l' E6, La Loire à vélo

La Cerdagne

Les Monts d'Ardèche

La Nouvelle-Zélande

LES ANDES

MONGOLIE

Chez les CH'TIS  2015

Cathédrale d'Amiens
Cathédrale d'Amiens

2016 en vrac...

2017 Deux-Sèvres et Vendée

2017  Cantal et Corrèze