Bonjour à ceux qui nous rejoignent ici

Joelle et Robert DE RUDDER-BONNEL

NOUS , 5 enfants, 9 petits enfants, Grand-père et grand-mère confirmés, simples amateurs de bicyclettes en tous genres mais spécialistes en crêpes, gaufres, gâteaux de toute nature, pompons, tricots, feutrines, peinture, découpages, pâte à modeler, théâtre de marionnettes, cerf-volant, légo et autres play-mobil, bref aptes à occuper avec talent et patience les vacances scolaires de toute la descendance. Sans oublier l’initiation à la bicyclette de tout ce monde là .Et malgré toutes ces occupations nous roulons et voyageons, nous rêvons et tentons de réaliser nos rêves..

ELLE, JOELLE, enseignante dans le passé, qui a découvert le vélo de randonnée en autonomie lors de la descente du Danube et qui depuis ne s’est plus arrêtée (de partir dans de nouvelles aventures car entre deux balades elle rentre à la maison pour s’occuper, voir ci-dessus).

….venue tard au vélo, presque directement au tandem d’ailleurs. S’est faite sans problème à l’idée qu’elle ne passerait jamais en tête la ligne d’arrivée vu que d’autorité j’ai décidé que ce serait moi qui piloterais l’engin. Du coup elle s’est fait un espace perso à l’arrière qui lui convient. Trouve que ça va toujours trop vite en montée et pousse des cris dès qu’on dépasse les 60 km/h en descente. Entre ces deux extrêmes ça lui va bien ! Courageuse jusqu’à l’épuisement, elle est toujours partante pour aller un peu plus loin, pour une nouvelle étape, un nouveau projet lointain. Spécialiste des sacoches archipleines elle est capable de trouver encore un peu de place là où on n’y caserait pas une aiguille. Jamais à court de ravitaillement, ses poches et autres endroits de stockage regorgent de barres, de graines, de fruits secs. Fringale, connais pas… ! Joelle ne se conjugue d’ailleurs pas qu’en vélo : demandez-lui une crème renversée, des petits sablés ou une charlotte glacée au nougat et vous verrez une autre partie de ses qualités.

Quand Joelle est là, n’exprimez surtout pas un désir, même vague : elle se précipite pour le satisfaire. Toujours disponible pour un coup de main, une aide, un conseil. Et ce qui ne gâte rien, elle connaît tout le monde même si cette connaissance remonte aux 30 secondes précédentes. Elle parle toutes les langues ou mieux elle se fait comprendre partout ce qui pour ne pas être la même chose est quand même l’essentiel.

Bref, rouler en tandem avec Joelle c’est vraiment un plaisir ‘’non solitaire’’. 

Robert

LUI, ROBERT, dans une vie antérieure cadre de la Fonction Publique, passionné de voyage et de vélo qui, avant de rencontrer sa coéquipière de tandem, a sillonné pas mal de pays en Europe, Amérique du Nord et du Sud, Asie, Moyen-Orient perché sur son vélo de voyage. Toujours prêt à repartir, les années ayant peu de prises sur ses envies de voyage (pour le corps, c’est à voir, les années comptent quand même..)

... a toujours rêvé de tandem mais il a fallu qu’il me rencontre pour  réaliser son rêve. Plutôt ‘’solo’’ mais pas ‘’solitaire’’ Il a roulé un peu partout dans le monde et de la France il en fait un grand livre de souvenirs qu’il me commente sans cesse : il est passé et il se souvient… de ce village dans « cette diagonale » ou dans « cette flèche » ou dans ce raid « Audax » dans « ce brevet »dans ce « Paris-Brest-Paris » et même dans « cette cyclo-sportive » car il fut une époque où il se prenait pour un coureur !  … Il commente les paysages, me raconte des anecdotes vécues, lues ou entendues et il m’oublie parfois, il s’emballe (je ne tourne pas les jambes aussi vite que lui). Je souffre, stoïque en attendant qu’il repense à sa coéquipière de derrière et alors il s’arrête dans un petit coin sympa, dans une boulangerie, un salon de thé, là où il fait bon, confortable, pour que je n’aie pas froid ou pas chaud, pour un instant de repos ou tout simplement pour manger ou pour respirer à mon aise.

Ses sacoches sont toujours légères (bien plus plates que les miennes) il a besoin de peu de chose pour voyager et il n’a jamais froid, ça économise de la place. En fait ça me permet d’en emmener un peu plus…

Son guidon est bardé d’appareils électroniques mais ses calculs de distance et de dénivelé sont assez bizarres : 50 km doit se comprendre 70 km ; 1000 mètres de dénivelé doit se comprendre 1500 mètres. 130 battements/minute au cardio doit se lire 150…Me cache-t-il quelque chose ? En tout cas, ce n’est pas de sa faute (qu’il dit… !)C’est ainsi qu’en montagne il m’informe très régulièrement du dénivelé et de la distance réalisés et de ce qu’il nous reste à faire d’après ses calculs, mais lui et son GPS sont rarement d’accord tous les deux. J’ai renoncé à comprendre d’ailleurs.

Pas grognon Robert ? Si, quand même. Pour le mettre en rogne rien de tel qu’un petit bruit inexpliqué provenant du tandem. Je sens alors la nervosité qui monte, qui monte. On met pied à terre, on ausculte, on ne trouve rien, et ça recommence quelques kilomètres plus loin. On cause pas à ces moments là, on rumine jusqu’à ce qu’on trouve la cause de ce petit bruit (si on la trouve d’ailleurs). Je peux toujours donner des explications (car j’en ai toujours) très logiques voir scientifiques je n’arrive pas à le rassurer… et là je tourne vite les jambes et je surveille pédaliers, chaines et jantes…

C’est un vrai plaisir de rouler ensemble, même si je mets sa patience à rude épreuve parfois. Il y a toujours quelque chose de nouveau dans nos pérégrinations ; il s’occupe de l’intendance et des prévisions de tout ordre : itinéraire, logement, etc …. Sauf la météo, et pourtant ça le démange de rien n’y pouvoir. Mais sur le tandem sa fonction principale, et il sait y faire, c’est de me rassurer et de me réconforter lorsque…..(et oui, parfois c’est dur, dur !).   

Joelle

Pour nous retrouver à partir du 15 juillet

cliquer dans le menu sur

 

VOYAGE CHEZ LES CH'TI  2015

Pour nous suivre.....

Vous êtes maintenant sur le site de Joëlle et Robert. Nous y tentons, par des compte-rendu et des photos  de vous faire partager notre passion pour le voyage en vélo, et plus précisément en tandem. Nous espérons que vous en retirerez beaucoup de plaisir et qui sait, vous y trouverez peut-être l’envie de faire comme nous.  Nous essayons de tenir ce site à jour mais comme nous sommes souvent sur les routes et les chemins il arrive régulièrement que la mise à jour soit en retard sur nos voyages. Allez, venez faire un bout de route avec nous…

Ci-dessous un bref aperçu des images  des voyages que vous retrouverez plus nombreuses en cliquant sur une page du menu.

La Bretagne

La Margeride

l' E6, La Loire à vélo

La Cerdagne

Les Monts d'Ardèche

La Nouvelle-Zélande

LES ANDES

MONGOLIE